Des milliers de congressistes débarquent à Sherbrooke pour le 88e Congrès de l’Acfas

Par Annabelle Jomphe

Du 4 au 8 mai 2020, l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s accueilleront de nombreux membres de la communauté scientifique francophone dans le cadre du 88e Congrès de l’Acfas. Les discussions porteront sur les résultats de la recherche et de l’innovation universitaire sous le thème Du jamais su, et ce, dans tous les domaines : sciences de la santé, sciences naturelles, mathématiques et génie, lettres, arts et sciences humaines, sciences sociales et éducation.

Qu’est-ce que l’Acfas ?

L’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences, aujourd’hui nommée simplement « Acfas », est un organisme à but non lucratif fondé à Montréal en 1923. Sa mission première est de promouvoir la recherche et de stimuler l’innovation à travers la francophonie, notamment par la diffusion du savoir. L’Acfas représente tous les domaines de recherche, tant les sciences pures que les sciences de la santé ou les sciences humaines, et compte à ce jour plus de 5 000 scientifiques provenant d’une trentaine de pays.

Sherbrooke accueille le savoir

Le Congrès de l’Acfas est l’occasion pour les chercheuses et chercheurs de même que pour les étudiantes-chercheuses et étudiants-chercheurs de présenter leurs travaux, de s’informer sur les développements de la recherche et d’échanger leurs idées ainsi que d’en débattre. Au cours des cinq jours de l’événement, ils auront la chance de participer à des colloques thématiques et à des séances de communication libres. D’ailleurs, pour Christelle Lison, professeure à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, le congrès « […] est l’occasion de rencontrer des collègues [provenant de partout dans le monde], d’échanger sur nos productions, de rencontrer des étudiants, de découvrir des thématiques ». Le congrès constitue également une importante opportunité de réseautage pour les participantes et participants, qui pourront collaborer pour d’éventuels projets. De plus, plusieurs activités comme des ateliers et des expositions seront offertes au grand public, et ce, tout à fait gratuitement pendant le Congrès de l’Acfas. Tous auront donc la chance de participer à l’événement et de découvrir les plus récentes avancées scientifiques. La professeure à la Faculté de sciences naturelles et mathématiques de l’Université Bishop’s, Estelle Chamoux, mentionne à ce sujet que c’est l’un des grands avantages du Congrès : « c’est la connexion qu’il peut y avoir avec le public. L’Acfas, pour moi, c’est vraiment une belle plateforme […], je vous conseille vivement de l’essayer ». L’invitation est donc lancée!

Le Congrès

Chaque année, l’Acfas tient le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de toute la francophonie. Y sont réunis de très nombreux chercheurs ainsi que des utilisateurs de la recherche, qui proviennent d’un peu partout sur le globe. « C’est l’opportunité de montrer à l’ensemble de la francophonie internationale ce qui se fait de remarquable dans nos projets de recherche », affirme Jean-Pierre Perrault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à l’Université de Sherbrooke. C’est donc une belle façon de rayonner sur la scène internationale et de découvrir ce qui se fait ailleurs.

Lancement des appels de propositions

Il est temps pour les membres du corps professoral de l’UdeS de soumettre leur appel de propositions de colloques ou de communications libres. Les périodes de dépôts des propositions prendront fin respectivement les 4 novembre et 2 décembre prochains. Pour ceux et celles qui désirent simplement assister au Congrès, les inscriptions débuteront en janvier 2020. Une belle opportunité à ne pas manquer!

Partager cette publication

Laisser une réponse