Par Charles Dubé

Le poisson d’avril est une vieille tradition qui divertit chaque année. Présente dans de nombreux pays, cette journée où le ridicule et la blague sont mis à l’honneur trouve ses origines dans des circonstances bien particulières. Parmi ces différentes versions, saurez-vous trouver la vraie provenance de cette coutume?

  1. L’enchanteur

Au XVIIe siècle, un magicien de pacotille tenta un coup pour ridiculiser le roi Louis XIII et promouvoir son nouveau one-man-show. Durant la nuit, il accrocha des poissons à tous les arbres de la cour royale dans le but de faire croire au roi qu’il pouvait en faire pousser à sa guise. Le roi ne la trouva pas drôle, et au matin du 1er avril, le Luc Langevin médiéval fut pendu avec un poisson accroché au dos en guise de message aux citoyens.

  1. La gibelotte

Le roi Joseph 1er d’Allemagne aimait tellement la gibelotte de poisson (fischenfrikassee en allemand) qu’il nomma le 1er avril « Journée de la gibelotte » et ordonna que ce plat soit le seul repas cuisiné à travers tout le royaume cette journée-là. Pour de nombreux historiens, c’est cette décision qui déclencha les émeutes de 1710, pendant lesquelles les sujets lancèrent des milliers de poissons sur les gardes du roi. Ces émeutes sont d’ailleurs encore reconstituées chaque année au festival de la gibelotte de Sorel-Tracy.

  1. La nouvelle mode

En 1832, pendant une saison de pêche record en Angleterre, le roi eut une idée afin de stimuler les ventes de poissons. Il commença à porter un poisson à son dos, voulant ainsi démarrer une nouvelle tendance. Une semaine plus tard, tout le monde dans la cour royale avait adopté la mode. Cependant, nombreux étaient ceux qui gardaient leur poisson plusieurs jours, occasionnant des odeurs inconfortables. Ce sont d’ailleurs ces odeurs qui ont mené au célèbre « Gerbe-Othon » du Parlement le 1er avril 1832.

  1. Le facteur farceur

C’est d’un petit village côtier de Frontignan, en France, que nous proviennent les origines du poisson d’avril. Jacques Duseault, un pêcheur du village, avait un surplus de poissons et ne savait trop quoi en faire. Il a donc décidé de jouer un tour aux villageois en mettant un poisson dans chacune de leur boîte aux lettres. Ceux-ci furent si amusés qu’ils décidèrent de perpétuer cette blague chaque année, et la tradition de la boîte aux lettres s’est tranquillement transformée pour devenir celle que l’on connaît aujourd’hui.

Alors, pensez-vous avoir trouvé la vraie origine du poisson d’avril? Pourtant, elle n’y est pas. À vous de la trouver!


Crédit photo © Vicky Tous les jours de ma vie

 

 

 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *