Par Pascale St-Pierre

Suite au repos des fêtes, les soirées Meetup artistiques de l’Irisium sont de retour! Chaque jeudi, en soirée et parfois jusqu’en petite matinée, des artistes de tous horizons se réunissent librement dans l’espace immaculé au coin Frontenac et Wellington avec une simple intention en tête : partager et créer une atmosphère originale. Le Collectif a rencontré Jean-Christophe Gagnon, chef d’entreprise, et Félix Rheault, responsable à la promotion et créateur d’un collectif de musiciens de Sherbrooke, afin d’obtenir davantage de détails.

Qu’est-ce qu’une soirée Meetup, dis?

Les soirées Meetup, c’est ce que Gagnon appelle des soirées de « chaos organisé ». Par « chaos », on parle ici de liberté dans la création, d’ouverture sur les structures organiques et sur l’exploration intuitive. Ceux et celles qui aiment façonner de leurs mains la fine couche qui unit vulnérabilité et accomplissement devraient venir de grâce et sans gêne se prêter au jeu.

« Jammons »

La symbiose entre les différentes formes d’expression, en ces soirées-là, se crée grâce à l’écoute et au respect des créateurs les uns des autres. JAM, c’est l’appellation utilisée pour désigner la tempête des pratiques enveloppées par le son des instruments et des voix. Sans structure préalable, ces soirées ont pour objectif de permettre la rencontre aléatoire entre les musiciens de tous les niveaux, dont le point commun est leur audace et leur désir d’apprendre. Certains visages reviennent chaque semaine, alors que de nouveaux arrivants ajoutent leur touche unique au mélange de vents, de percussions et de sons divers. Certains airs plus connus poignent parfois à la surface de l’improvisation et créent un tressage fluide et serré des styles, passant du jazz au reggae, puis au blues, sans sourciller.

Cette scène ouverte peut même à l’occasion devenir le cadre de pratiques pour les soirées jazz qui ont lieu les vendredis. En effet, les vendredis, à l’Irisium, c’est jazz! Un groupe formé de musiciens volontaires du house band, dont Rheault est responsable, propose un set composé de pièces du répertoire dans une ambiance festive. C’est donc un bon endroit pour voir des musiciens d’expérience pratiquer des classiques avec doigté! La soirée se joue en grande partie autour de la petite scène où collaborent les musiciens et musiciennes, mais ne se limite pas qu’à ça.

Dansons

Les jeudis soir, à l’Irisium, on laisse aussi place à l’initiative de chacun pour créer son plaisir. Certains dansent, d’autres jouent à des jeux de société, dessinent, lisent ou écrivent. Merveilleuse ambiance d’inspiration mutuelle, c’est aussi une très belle occasion d’échanger et de développer de nouveaux liens avec les artistes de la région, une bière ou un thé à la main. L’intention de départ de Gagnon était d’offrir un espace où la structure se créerait d’elle-même par la volonté des artistes impliqués. Félix Rheault mentionne que les soirées seraient probablement d’autant plus puissantes en la présence de nouveaux venus, prêts à s’engager dans l’animation et le cadre de ces soirées.

Les soirées Meetup de l’Irisium se poursuivront encore tout au long de la saison et tendront sans cesse une oreille attentive à la recherche de nouvelles sonorités agréables. Ce serait dommage de manquer ça… venez donc vous essayer la semaine prochaine! Trouvez plus d’informations sur la page Facebook de l’Irisium.


Crédit Photo @ Jean-Christophe Gagnon

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *