Par Émilie Lalonde

Qu’est-ce qui est mieux que la porn? Linakim et Olivia, cofondatrices du blogue This is better than porn (TIBTP), nous livrent la réponse de ce grand questionnement à travers leur démarche artistique. Des relations authentiques, des corps vrais et une nudité sans tabou; c’est ça qui est mieux que la porn. Je me suis entretenue avec Linakim pour connaître le procédé derrière un blogue érotique.

Les préliminaires

Cette aventure débute quand Olivia propose à Linakim de collaborer sur un blogue qui exposera sans censure des moments de leur intimité. Au départ, il n’y a qu’elles et leur réalité présentées sur un site Internet. Le projet prend toutefois beaucoup d’ampleur. Le blogue accepte maintenant les soumissions de gens désirant eux aussi partager leur définition de la sensualité. Leur plateforme qui suscite un intérêt grandissant du public représente, pour elles et pour leurs collaborateurs, un médium parfait pour exprimer en images ou en mots le désir, l’intimité et la sensualité. Linakim affirme qu’à travers celui-ci les gens peuvent s’identifier.

Ainsi, une fois par mois, un comité de sélection se rencontre et décide du contenu du blogue. Il n’existe pas une liste de critères pour la sélection. C’est plutôt l’instinct, le feeling, qui fait en sorte qu’une personne se verra publier. This is better than porn désire présenter des projets originaux et des avenues peu explorées. Un exemple? L’une de leurs récentes séries de photos présente le poil comme élément central. Linakim m’avoue que la sélection se fait selon ses goûts et selon ceux de sa cofondatrice. Dès qu’un projet les accroche, elles vont travailler fort pour le réaliser.

Étreintes et dévoilement

Avec comme toile de fond la véracité des moments d’intimité, TIBTP fait jaser! L’an dernier, Julie Artacho, une photographe montréalaise, collabore avec le blogue. Dans sa série de photos, elle s’expose : ronde, nue et heureuse. Pourtant, plusieurs de ses photos sont censurées sur Instagram. Ceci n’arrête pas les cofondatrices de persister dans leur quête du vrai. Linakim me dit que ce photoshoot représente l’un des plus populaires sur le blogue. Non, ce n’est pas des corps pour lesquels notre attirance est suscitée au premier coup d’œil, mais grâce à leur exposition, on les accepte et on les apprécie. À ce moment de l’entrevue, je dois me confesser à Linakim. Je lui avoue qu’en explorant leur blogue, j’ai vu une série de photos dans laquelle des vergetures me semblaient belles et artistiques. Elle rit, puis acquiesce en disant que c’est une normalité et que c’est en les montrant qu’on voit leur beauté.

PLUS!

Le blogue prend sans cesse de l’expansion. Cette année, Linakim et Olivia publient leur troisième magazine après six mois de préparation intensive. En juin dernier, elles ont présenté leurs textes sous forme de pièce de théâtre au Lion d’Or. Je demande alors à Linakim quel est le moyen le plus efficace pour faire transparaître la sensualité. Évidemment, lors de l’événement théâtral où plus de 250 personnes étaient présentes, l’ambiance se prêtait bien à des moments cocasses, à une euphorie générale. De leur côté, le blogue et le magazine se prêtent mieux à des moments d’intimité. Seul devant ceux-ci, l’univers de This is better than porn peut être exploré à son propre rythme. Les yeux se délectent comme ils le veulent.

En terminant, je demande à Linakim de me donner sa définition de la sensualité. Après quelques secondes de réflexion, elle affirme que c’est de l’ouverture. Elle poursuit en disant que c’est beaucoup de diversité, mais que c’est surtout beau à découvrir chez chaque personne. L’intimité se vit différemment dans chaque foyer. Linakim n’est pas une fan de la Saint-Valentin à cause du côté commercial, mais c’est quand même une magnifique occasion de célébrer le désir. Célébrez le vrai! C’est encore meilleur que la porn.


Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *