Par Nicolas Dionne 

Possédant déjà un palmarès très impressionnant, Catherine Raîche vient d’écrire une page d’histoire qui l’est tout autant. Elle a été nommée, le 27 mai dernier, vice-présidente des opérations football des Eagles de Philadelphie dans la Ligue nationale de football.  

L’ancienne étudiante de l’Université de Sherbrooke devient donc, à 32 ans, la première femme occupant un poste aussi important dans la NFL, selon RDS. Elle prend les rênes du recrutement aux niveaux universitaire et professionnel, de la gestion des contrats, du développement des joueurs et du personnel ainsi que de la recherche relative au football.  

Venant d’une famille transportée par ce sport, Catherine a toujours été fascinée par l’analyse du football. Elle baigne dans le milieu depuis plusieurs années déjà ; sa mère est gérante d’équipe pour les Diablos de La Prairie et son frère et sa sœur ont également joué, relate La Presse. Cette passion partagée dans la famille l’a certainement aidée dans son cheminement professionnel.  

Détentrice d’un baccalauréat en droit et d’une maîtrise en fiscalité, la Montréalaise d’origine a pratiqué le droit corporatif pendant trois ans avant de se lancer dans le sport professionnel. Engagée comme stagiaire bénévole chez les Alouettes de Montréal, elle est finalement promue comme coordonnatrice administrative de l’équipe en décembre 2014, puis directrice adjointe aux opérations football en 2017, apprend-t-on dans La Presse.  

Elle quitte les Alouettes peu de temps après l’arrivée de Kavis Reed en 2017 « parce qu’on avait des visions différentes, c’était mieux de me retirer », explique Catherine à La Presse, elle rejoint les Argonautes de Toronto et Jim Popp, celui qui lui avait donné sa première chance en 2014. Elle s’occupe des contrats, des contraintes liées du plafond salarial et du budget de l’équipe.  

La place des femmes comme mandat 

En 2019, elle reçoit une première offre des Eagles pour un poste relatif aux opérations football et au recrutement. Montant lentement les échelons avec cette équipe, Mme. Raîche pave la voie de brillante façon aux femmes désirant s’introduire dans le milieu du football, un monde traditionnellement masculin.  

Catherine a confié à La Presse que durant la pandémie, sa collègue et elle ont formé un groupe rassemblant des femmes travaillant dans les différentes équipes de la NFL. En tout, 85 femmes en font partie. Elles invitent des entraîneurs et des hauts dirigeants lors de rencontres virtuelles pour leur montrer que les femmes sont là et qu’elles méritent leur place au sein de la NFL. Elles désirent changer la centralisation du pouvoir des hommes dans le milieu.  

« […] La proximité du pouvoir, c’est une chose très importante. Les hommes ont l’avantage. C’est un boys club. Ils se connaissent. Et nous, il faut qu’on entre dans ce club-là », fait-elle savoir. 

Partager cette publication