Par Sarah Gendreau Simoneau 

Novembre, déjà! Pour certains, c’est un mois gris, pour d’autres, c’est signe que les sports d’hiver se pointeront le bout du nez bientôt! Les amateurs de randonnée alpine de la région seront heureux d’apprendre que le Mont-Orford se dote de trois nouvelles pistes dédiées à ce type d’ascension. 

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce sport, il consiste simplement à monter la montagne, skis aux pieds, avant de la redescendre. Le fait de monter en skis pour mieux redescendre est une façon d’accéder à un plus vaste domaine skiable qui n’est plus limité aux pistes balisées. Plusieurs y voient aussi une façon de dépenser plus d’énergie au cours de la journée.  

De plus en plus populaire 

Simon Blouin, directeur général de la Corporation ski et golf Mont-Orford, explique à La Tribune que depuis qu’ils ont officialisé la pratique de ce sport, la popularité ne cesse de croître. « À la fin de la saison dernière, un sondage avait été lancé auprès des usagers pour connaître leur satisfaction et leurs désirs, et ces ajouts viennent concrètement répondre à leurs besoins », explique-t-il.  

Ce sont trois sentiers supplémentaires, ainsi que trois abris au sommet de chacun des versants pour permettre aux sportifs de se changer et se réfugier qui seront instaurés cette année. Ils seront implantés dans le bois, à l’abri des regards, à la fois sur les versants Giroux Nord, Giroux Est et Orford. Les abris, quant à eux, seront érigés sur les versants Giroux, Orford et Alfred-Desrochers. 

Un ajout considérable et des améliorations importantes 

Monsieur Blouin et son équipe sont heureux de pouvoir dire que Mont-Orford est la station dans les Cantons-de-l’Est avec le plus vaste réseau de sentiers et de pistes de randonnée alpine.  

En plus de ces trois nouvelles pistes, la direction de la station continue d’améliorer sa pente-école. Elle a élargi la piste afin de la séparer en deux sections distinctes. Les skieurs trouveront d’un côté, la pente-école standard pour l’enseignement, et de l’autre, des sections modulées avec plusieurs types de bosses et de virages qui vont permettre aux apprentis d’augmenter le contrôle de vitesse, le changement de direction et l’équilibre.  

« Nous souhaitons offrir un terrain où les jeunes pourront facilement se développer et profiter de la montagne sur plusieurs années encore », illustre Simon Blouin.  

Une autre nouveauté s’ajoute au pied du versant Alfred-Desrochers. Une toute nouvelle remontée mécanique quadruple sera en fonction cet hiver. Elle sera plus rapide que les autres; en moins de neuf minutes, les amateurs de sports de glisse seront au sommet. La capacité d’embarquement augmentera de 60 %, selon La Tribune et permettra de désengorger le versant Giroux Nord.  

« Grâce à cet investissement majeur de 4,5 millions, on vient définitivement offrir un terrain d’apprentissage encore plus vaste, mais surtout, plus accessible qui permettra entre autres d’être utilisé par les débutants, les intermédiaires, tout comme l’École de glisse », démontre Jacques Demers, président de la Corporation. 


Crédit photo @ Sarah Gendreau Simoneau

Partager cette publication