Par Nicolas Dionne

Le 16 octobre dernier avait lieu le deuxième affrontement de la saison entre le Vert & Or et le Rouge et Or au Stade Telus à Québec. Malgré sa victoire sensationnelle sur son terrain naturel plus tôt dans la saison, le Vert & Or n’a pu reproduire la magie de ce match en terrain hostile. Il a perdu par la marque de 45 à 2 en cet avant-dernier match de la saison régulière.

Arrivant avec la volonté de réussir à remporter un autre match contre Laval — ce qui n’avait jamais été fait auparavant — la troupe de Mathieu Lecompte était attendue de pied ferme par une équipe gonflée à bloc afin de venger sa défaite passée.

Commençant la rencontre sans son receveur de passe élite, Charles Giroux, l’attaque n’a jamais eu la chance de se mettre en marche. Le Vert & Or n’a complété que huit premiers essais et 161 verges totales lors de ce match.

Avec la perte d’Anthony Robichaud au poste de quart-arrière ainsi que de William Marchand comme receveur de passe en plein match, les Sherbrookois se sont fait arrêter de façon convaincante par le Rouge et Or qui a réalisé cinq sacks du quart, neuf plaqués pour pertes et deux interceptions.

Du côté défensif, bien que les interceptions de Justin Valiquette-Dion et de Tommy Roadley-Trohatos sont à souligner, la défensive n’a pas pu empêcher les multiples progressions offensives du Rouge et Or. Au total, 502 verges cumulées, dont 312 verges au sol sont réparties en attaque pour les receveurs. Ces derniers ont réalisé pas moins de six touchés dans cette joute.

Dernier sprint de la saison régulière

Étant quatrième au classement du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), le Vert & Or possède, pour le moment, la dernière place donnant accès aux séries d’après-saison. Cumulant une fiche de deux victoires et cinq défaites, le Vert & Or profitera d’une semaine de congé qui tombe à point, selon Tommy Roadley-Trohatos.

« Le bye week tombe bien. On en profitera pour revenir en santé pour le dernier match de la saison. C’est certain qu’on voudra se venger de notre défaite à Concordia en début d’année », explique le meneur au chapitre des interceptions dans le RSEQ, lui qui en cumule trois.

« C’est certain que la défaite à Québec est dure à avaler, mais on ne peut résumer notre équipe qu’à un seul match. Notre équipe est jeune et talentueuse et on pense déjà au prochain match. Le travail n’est pas terminé, et ce, malgré qu’on soit assurés d’une place en playoffs ou non. »

Le Vert & Or peut en effet se qualifier pour les séries éliminatoires en fin de semaine, même sans jouer. Si les Redbirds de l’Université McGill perdent leur match contre les Stingers de l’Université Concordia le 23 octobre, le Vert & Or s’assure la quatrième place, nonobstant le résultat de son dernier match à son calendrier. Ces derniers croiseront le fer contre les Stingers à domicile le 26 octobre à 13 h.


Crédit photo @ Yan Doublet

Partager cette publication