Par Sarah Gendreau Simoneau

Ah, l’automne avec son temps frais et ses belles couleurs! Quoi de mieux que de faire des randonnées ou du sport dans ce parfait environnement? Tout ce que ça prend, c’est le bon équipement. Voici quelques conseils utiles pour être prêts à randonner à travers les arbres colorés.

En automne, les gens ne savent plus comment s’habiller. Froid le matin, chaud l’après-midi et plus frais en soirée, c’est un peu mêlant, encore plus si on part faire une randonnée d’une journée.

S’habiller en multicouche

Le multicouche est plus que jamais de rigueur par températures changeantes. Il faut au moins trois couches selon Sammy Boulifa, conseiller plein air. Tout d’abord, il faut une couche collée au corps pour évacuer la transpiration. Cette couche est souvent en polyester ou en laine de mérinos. Ensuite, ça prend une couche intermédiaire qui isole en laine polaire ou en duvet léger. Puis, quelque chose par-dessus pour protéger du vent ou de la pluie comme un coupe-vent respirant.

Un pantalon-short pourrait être utile lors de ces journées, bien qu’il s’en fasse moins et que ce ne soit plus très à la mode; il reste utile. Sinon un bon vieux legging ou pantalon de sport fait l’affaire, quitte à traîner une paire de shorts dans le sac si jamais.

Pour ce qui est des pieds, il ne faut pas lésiner sur la qualité des bottes de randonnée qui offrent adhérence et stabilité. En effet, en automne, le sol est souvent mouillé et glissant. Des semelles qui faisaient l’affaire sur un terrain sec et sur l’asphalte durant l’été sont plus propices aux glissades non contrôlées des montagnes et sentiers automnaux.

Qu’est-ce qu’il y a dans le sac?

Il faut éviter d’apporter trop de choses, sinon le sac devient lourd. Cependant, il faut apporter les essentiels pour une journée en plein air. L’automne, il n’y a pas seulement la température qui peut varier dans la journée, la météo aussi. Il peut faire super beau et pleuvoir deux heures plus tard. Il faut donc prévoir en conséquence. S’apporter des vêtements plus chauds ou plus légers au fond du sac est une bonne idée.

Également, tout le monde, selon Sammy Boulifa, devrait traîner un sifflet, un couteau et de quoi faire du feu. Ça dépend de votre activité, évidemment, mais si vous prévoyez faire une grosse randonnée en montagne, tout ça peut être utile, de même qu’une carte des sentiers ou un GPS de cellulaire, par exemple. Vous ne savez jamais quand vous pourriez vous perdre si vous ne connaissez pas assez bien la montagne.

Il faut aussi penser à des collations ou même un repas, ainsi qu’assez d’eau pour la journée. Un litre d’eau par personne minimum est de mise lors des journées automnales. Des collations comme des barres tendres ainsi que des noix et fruits séchés sont particulièrement populaires et bonnes pour la santé lors de randonnées.


Crédit photo @ Sarah Gendreau Simoneau

Partager cette publication