L’accessibilité au bâtiment s’est révélée prioritaire pour la direction de l’Université . 

Par Roxane Gaudreault 

L’Université de Sherbrooke brille parmi toutes les universités québécoises par sa vie étudiante riche, c’est bien connu. Après plusieurs années de planification et plus d’une année de construction, les services à la vie étudiante seront au cœur du campus jusque dans sa configuration même. En effet, la réfection du pavillon E1, qui accueille aujourd’hui ces différentes entités, est maintenant terminée et le pavillon est ouvert à la communauté.  

La rénovation du vieux bâtiment des années 60 arrive à point avec la reprise des activités normales à prévoir dans les mois à venir. L’appropriation des nouveaux locaux par les associations, regroupements et services pourra permettre à ces derniers d’être fins prêts pour une rentrée bien vivante digne de l’Université de Sherbrooke (UdeS). 

Un bâtiment nouvellement accessible à tous 

Par le passé, les problématiques d’accès au pavillon des services à la vie étudiante étaient nombreuses : rampes mal pensées, tunnels bloqués avant l’atteinte des résidences, monte-charge vétuste faisant office d’ascenseur… Ces problèmes sont maintenant chose du passé, l’Université s’étant assurée que le nouveau bâtiment respecte, et même dépasse, les normes actuelles en termes d’accessibilité.  

Après quelques critiques médiatisées l’an passé sur ce sujet, la haute direction de l’Université avait assuré que l’accessibilité était une priorité lors de toute réfection ou construction sur le campus. Pour le nouveau E1, c’est définitivement chose faite, même si des améliorations sont toujours nécessaires à d’autres endroits sur le campus.   

Une place de choix pour les associations étudiantes 

Relocalisées dans des chambres de résidences universitaires depuis plus d’un an, les associations étudiantes du campus, soit la FEUS au 1er cycle et le REMDUS aux cycles supérieurs, peuvent enfin retrouver des locaux aérés et adéquats pour la tenue de leurs activités quotidiennes  

« Je pense que nous avons beaucoup gagné, on a doublé en superficie! C’est beau et motivant de travailler dans nos nouveaux locaux »Alexandre Guimond, directeur aux affaires politiques et externes, REMDUS 

Récupérer des locaux d’une taille raisonnable permet aussi aux associations étudiantes de reprendre rondement leurs activités et de recommencer à recevoir les personnes étudiantes souhaitant poser des questions ou chercher de l’aide face à des problématiques reliées à leur vie universitaire. Les employés et le conseil exécutif des deux associations peuvent aussi toujours être contactés par courriel ou via la page Facebook des associations.  

Ramener les médias étudiants au centre de l’action 

Il s’agit d’un grand retour au Pavillon E1 pour Le Collectif. En effet, le journal avait déjà sa place dans les anciens locaux du bâtiment et avait été, comme les associations étudiantes, relocalisé temporairement dans des locaux de résidence en attendant la fin des travaux.  

Une grande nouveauté est l’arrivée de la radio CFAK 88,3 FM au cœur du campus. Depuis sa création il y a plus de 15 ans, le média avait toujours été un peu reclus, étant alors situé dans le haut des résidences G. Pour l’équipe, il s’agit d’une opportunité de se faire voir (et entendre!) et de se rapprocher de la communauté étudiante, son principal public.  

« En plus d’être encore plus près de la population étudiante, nous sommes chanceux de partager le bâtiment avec les différents associations et services pour les étudiants. Nous sommes désormais au centre de l’action et cela se répercutera sur nos activités dès l’automne prochain! »Éric Laverdure, DG, CFAK 

Des services à profusion 

L’Horizon, situé au rez-de-chaussée du nouveau Pavillon de la Vie étudiante.  

Le second étage du nouveau bâtiment est réservé aux services d’orientation et de psychologie. Maintenant clairement séparés des locaux étudiants, la confidentialité est assurée pour les personnes utilisatrices. La nouvelle répartition des bureaux a aussi permis d’augmenter l’efficacité de ces derniers pour permettre que le maximum de services soit offert. Après plus d’un an de pandémie, ces ressources sont de plus en plus sollicitées et sont plus que jamais nécessaires pour le bien-être de la communauté étudiante. 

Le bureau d’aide financière, service essentiel pour une grande portion de la communauté, se retrouve lui aussi au second étage du bâtiment. Les services offerts incluent toujours une aide alimentaire ponctuelle, la possibilité de faire des demandes à la Fondation Force ainsi que la possibilité d’obtenir de l’aide avec son dossier d’AFE gouvernemental.  

Outre les services professionnels, l’Université a tenu à faire une place de choix à deux projets étudiants à saveur environnementale. Le premier est le retour au E1 des Frigos Free Go, une initiative visant à réduire le gaspillage alimentaire de même que la précarité alimentaire qui pourrait affecter la communauté étudiante. Le second, bien connu des Sherbrookois, est la Coopérative de Vélos La Déraille, qui retrouve un espace bien à lui au sous-sol du pavillon E1. Peu de changements donc puisque ces deux services se retrouvaient déjà dans l’ancien bâtiment, mais il est bon de voir que ces initiatives étudiantes ont aux yeux de l’administration l’importance suffisante pour être prises en compte dans la réfection du pavillon.  

Des espaces de vie pensés pour les étudiants 

En plus de nombreux services à la communauté, il était important pour l’UdeS d’inclure des « zones habitables » au E1 pour la communauté étudiante. C’est ainsi qu’ont été pensés L’horizon (au rez-de-chaussée) et La Zone (au sous-sol). Alors que La Zone est un espace qui permettra de se réunir en moyen ou grand groupe sur réservation ou encore d’y travailler lorsque libre, L’horizon est un espace à l’entrée du pavillon qui se prête bien aux réunions amicales ou aux travaux d’équipe, en plus de permettre aux utilisateurs de profiter du contenu de la radio étudiante CFAK ou encore de créer sa propre ambiance grâce au piano qui trône au centre de la pièce. 


 Crédit photos @ Michel Caron — UdeS

À lire aussi

Des initiatives étudiantes qui se démarquent

Partager cette publication