Par Fak on bouge 

L’eau compose environ 60 % de la masse corporelle d’un humainCe liquide accomplit de nombreuses fonctions dans le corps et il est essentiel à la bonne santé. S’hydrater, toujours, mais surtout lors d’efforts physiques considérables.  

Selon le site des diététistes du Canada, l’eau contribue, entre autres, au maintien de la température corporelle, au transport des nutriments, au refroidissement de l’organisme, à la lubrification des articulations ainsi qu’aux réactions chimiques de l’organisme. 

Les effets de l’activité physique sur le corps 

L’augmentation de la température corporelle causée par l’activité physique entraîne la sudation et, par conséquent, la perte d’eau. Or, il est important de maintenir une bonne hydratation lors de la pratique d’un sport ou de tout autre effort physique. Il est facile d’identifier la déshydratation grâce à l’apparition de la soif. De ce fait, il faut adapter sa consommation quotidienne de liquide, indépendamment des circonstances qui pourraient la moduler, en suivant la perception de la soif.  

Niveau d’hydratation après l’entraînement 

Comment évaluer ses pertes d’eau à la suite un entraînement? C’est un processus simple. Il suffit de se peser sur la même balance, sans vêtements, avant et après l’effort physique. Chaque kilogramme de poids perdu équivaut à une perte d’environ un litre d’eau, d’après Vanessa Martin, diététiste. Idéalement, pour chaque kilogramme perdu, il faut consommer 1500 ml de liquide contenant du sodium (0,5 gramme de sel de table par litre).   

Selon Geneviève Nadeau, nutritionniste, une excellente façon de prévenir la déshydratation lorsque notre corps travaille physiquement serait de consommer entre 400 et 600 ml de liquide dans les deux ou trois heures précédant l’activité physique. L’eau reste le meilleur choix de liquide ici.  

Cette même eau peut être bue pendant le sport à coups de quelques petites gorgées tout au long de l’activité. Cependant, si la séance dépasse une heure, surtout s’il fait très chaud, des boissons de type réhydratation, qui mélangent souvent de l’eau, du sodium et des glucides, s’avèrent efficaces. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas cesser de boire avec parcimonie pendant l’activité.  

Geneviève Nadeau recommande de ne pas négliger l’importance de boire après le sport ou l’activité. L’eau peut convenir encore une fois, ainsi que les boissons de réhydratation. Cependant, si les muscles ont beaucoup été sollicités, le lait au chocolat est à considérer. L’eau, les minéraux, les glucides et les protéines contenus dans le lait au chocolat aident le corps à reprendre des forces et réhydratent. Cet aliment aide même à reconstruire les muscles endoloris et endommagés pendant l’effort physique considérable que le corps vient d’effectuer.  

Danger? 

S’hydrater trop peu s’avère dangereux, mais boire une trop grande quantité de liquide peut être aussi néfaste sur le corps humain. Ce phénomène s’appelle l’hyponatrémie, explique le Dr Jérôme Ouellet, pédiatre spécialiste en médecine sportive. « Boire trop fait en sorte que les reins absorbent l’eau parce que le sang est dirigé vers les muscles, il y a donc des risques de diminution de sel dans le sang. C’est très dangereux. » Il faut donc surtout être à l’écoute de son corps et des signaux qu’il envoie, tout au long du processus.  

Partager cette publication