Premier anniversaire du plan stratégique 2018-2022 de l’Université de Sherbrooke

Par Élizabeth Dubé

L’année dernière, l’Université de Sherbrooke mettait sur pied son plan stratégique 2018-2022. S’échelonnant sur quatre ans, le plan projette des changements d’envergure avec ses 22 propositions d’action divisées en 4 grandes orientations. Il est évident que les différentes instances de l’Université ont décidé de s’attaquer à plusieurs problématiques, au plus grand bonheur de nombreux étudiants et étudiantes. Aujourd’hui, alors que nous sommes au début de cette année scolaire 2019-2020, il est important de s’intéresser aux modifications apportées depuis l’année dernière. Qu’a-t-on accompli et que reste-t-il à faire?

Un pas à la fois

Les membres de l’équipe de direction de l’Université ont travaillé fort puisqu’en seulement un an, plusieurs actions du plan ont déjà été réalisées : l’ouverture d’un programme institutionnel de bourses de prestige pour les 2e et 3e cycles (point 10) de même que la création d’un nouveau réseau d’aide à la vie étudiante qui a été implanté dans chacune des facultés et au CUFE (point 13). Lecteurs, lectrices, accrochez-vous bien à votre journal puisque 50 bourses ont déjà été remises! Finalement, les professionnels qui œuvrent chaque jour au sein de l’UdeS ne seront pas en reste puisque la journée annuelle du personnel, qui fait honneur à la volonté de « concevoir des environnements de travails et d’études capacitants » (points 14), a officiellement été relancée.  Les orientations suivantes ont également fait état d’accomplissement :

  • Enrichir les programmes, la formation et l'expérience universitaires; 2 recommandations réalisées
  • Stimuler le développement de la recherche en misant notamment sur l'interdisciplinarité; 1 recommandation réalisée
  • Développer la fierté et l’engagement de toute la communauté universitaire; 5 recommandations réalisées
  • Positionner l’UdeS comme contributrice essentielle à notre société; 3 recommandations réalisées

La route reste longue

Sans négliger le travail d’importance qui a été réalisé au cours de la dernière année, certaines actions primordiales demeurent toujours en attente de réalisation. Ce constat fait notamment référence au tout premier objectif du plan stratégique 2018-2022, soit de « favoriser et de valoriser l'acquisition d'expériences pratiques dans les programmes ». La stratégie du plan : « améliorer la formule des stages coopératifs, diversifier l’offre d’apprentissage expérientiel et en faire des leviers de développement institutionnel efficace », actions qui restent encore à concrétiser.

Il est également important d’aborder la neuvième orientation du plan, soit d’« assurer l'embauche d'un corps professoral de qualité et de veiller à son plein développement ». En tant qu’établissement d’enseignement supérieurs reconnus, l’UdeS doit continuer à embaucher des professionnels experts dans leur domaine tout en contribuant à leur épanouissement.

Dans le contexte actuel, « continuer de positionner l’UdeS comme référence québécoise en matière de développement durable » (point 20) demeure un incontournable. Au cours de la dernière année, certaines mesures ont été mises en place pour atteindre cet objectif, tel que de lancer officiellement le plan de développement durable et les stratégies qui en découlent en plus de déployer la phase 1 du parc solaire UdeS. Par contre, l’implantation du système d’évaluation STARS (Sustainability Tracking, Assessment & Rating SystemMC), qui permet aux universités de mesurer leur performance en matière de développement durable, n’a toujours pas été assurée. Cet élément devrait toutefois devenir une priorité pour l’année à venir.

Mais encore…

En plus du dévoilement du bilan de la première année de réalisation du plan stratégique 2018-2022, les membres de l’équipe de direction ont également revu les plans stratégiques facultaires des cinq grandes familles de l’Université de Sherbrooke. Différentes facultés divisent et rassemblent les 31 700 étudiants et étudiantes qui foulent les salles de cours tout au long de l’année. Mais qu’en est-il de ces facultés? Qu’ont-elles prévu pour les quatre prochaines années?

Faculté d’éducation

La Faculté d’éducation vise pour sa part des objectifs principaux consolidés par un même axe fédérateur : « positionner la Faculté d’éducation, par ses missions de recherche et de formation, comme contributrice essentielle à notre société sur les plans régional, national et international ». Le plan stratégique 2018-2022 de la Faculté souhaite aussi « consolider l’éducation dans un contexte de diversité et d’équité », « positionner la Faculté d’éducation au regard du numérique » et « assurer un milieu de travail et d’études sain et attractif ».

Faculté de Génie

À la différence des autres plans stratégiques, la Faculté de génie a lancé son plan en 2015, s’échelonnant jusqu’en 2020. Avec moins qu’un an à l’échéancier, que reste-t-il des 17 projets qui étaient prévus d’ici 2020? Entre le soutien de la formation des ingénieurs, celui de la santé organisationnelle et celui de la recherche, la direction a dû bonifier les communications et enrichir l’environnement de travail à l’Université de Sherbrooke. Lentement mais sûrement, la Faculté de génie réussit à accomplir un point à la fois l’ensemble des objectifs qui ont soigneusement été sélectionnés il y a quatre ans.

Faculté de la médecine et des sciences de la santé

Pour ce qui est de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, le plan stratégique émis en 2019 vise 4 objectifs précis répartis en 20 points distincts. On souhaite enrichir la qualité des programmes et de l’expérience FMSS, tout en accélérant la création, le transfert et l’application des connaissances. Cultiver le sentiment d’appartenance, la fierté et l’engagement de toute la communauté facultaire est également un but important pour l’établissement. Finalement, contribuer à un monde meilleur demeure le fer de lance de la Faculté.

Faculté des lettres et sciences humaines

Également mis sur pied cette année, le tout nouveau plan stratégique de la Faculté des lettres et sciences humaines vise à valoriser pleinement l’enseignement, à enrichir les programmes et à favoriser la réussite étudiante. La Faculté cherche également à unir les forces pour développer et faire rayonner la recherche, en plus de favoriser une culture de collaboration ouverte, engagée, créative et flexible.

Faculté des sciences

Pour sa part la Faculté des sciences voit en grand en visant l’atteinte de 6 objectifs d’ici 2022. Le plan cherche, entres autres, à placer la réussite des étudiants aux cœurs des préoccupations. Un projet d’envergure envisage également d’étendre l’offre de formation à Longueuil et hors campus en créant un centre facultaire de formation continue et sur mesure. D’ailleurs, la promotion de la collaboration interdépartementale, intercampus, interfaculté et interinstitutionnelle dans la recherche et les programmes demeure une priorité pour la Faculté.


Crédit Photo @ Université de Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse