COLLABORATION SPÉCIALE | Par Fanie Lebrun

Qui dit rentrée dit party! Ces dernières années, les fêtes étudiantes sont plus fréquentes et s’étirent en soirée avec certains comportements problématiques. La joie de vivre du quartier et le vivre-ensemble rencontrent des défis. C’est de cet enjeu qu’est né Rassembl’Art, un projet-pilote évolutif qui se tiendra jusqu’en décembre 2021 et qui est soutenu par la Ville et le service de police de Sherbrooke, l’UdeS (avec la présence de la FEUS) et un comité citoyen. 

Imaginez, la densité du quartier est d’environ 1500 d’habitants par km2 alors que c’est 466 habitants par kmpour la ville de Sherbrooke. Certains secteurs ont près de 79 % de logements loués (la moyenne au Québec est à 38 %), selon les données du tableau de bord de l’Observatoire du développement des communautés (OEDC). Le quartier universitaire a ses responsabilités à prendre! 

Le projet 

Tant de bonnes raisons de mettre sur pied le projet de vivre-ensemble Rassembl‘Art.  

Dans l’objectif de diminuer les tensions pour concilier la cohabitation et donner le pouvoir d’un bon voisinage, le projet sera accompagné par l’artiste UltraNan, donnant une suite à la campagne « Ouvrons la porte au bon voisinage » de 2017. Le projet sera un hybride avec la participation de la communauté étudiante et citoyenne. « Dans un esprit de bon voisinage, il y a entre ciel et terre, le cœur de vivre-ensemble ». 

Cela se présente en trois volets; pour le ciel, une station d’autoportrait du type voisin divin; pour le cœur, des aimants NAN à se procurer et pour la terre, un bac illustrant ‘Quel quartier à cultiver?’ séparé en deux avec un côté fier de ses couleurs en plantes d’automne colorées, et l’autre côté représentatif de la cueillette de mots et de lendemains de veille (déchets parfois laissés sur les terrains). La cueillette de mots sera le résultat des sondages remplis qui donneront la chance de gagner de nombreux prix (Ecomotion, Pratico Plastique, etc.). Le bac sera déposé dans le quartier universitaire, à un endroit secret révélé bientôt sur le site Web! Il servira plus tard à produire une œuvre éphémère inspirée de la série ‘Trophoux’, faite d’assemblage d’objets trouvés par Roch Plante (Réjean Ducharme). 

Rassembl’Art offre un volet art performance pour expérimenter un processus et une forme en dehors des formalités habituelles. Le caractère distinct souhaite un déroulement ‘dans l’harmonie, avec un désir mutuel et une tentative de créer une communauté autonome basée sur la confiance, la tolérance et la solidarité.’ Un beau terreau pour nourrir une vie de quartier, un bon voisinage et un vivre-ensemble agréable.  

La réputation de la communauté à cœur 

Selon Paul Gingues, conseiller du district de l’Université, ‘c’est une excellente façon de déléguer les tâches plus autoritaires à la police et que Rassembl’Art se concentre sur l’aspect d’inclusivité et d’harmonisation entre la communauté étudiante et citoyenne.’  

Dans un même élan, le projet Rassembl’Art est en train de mettre en place plusieurs initiatives originales afin de nous sensibiliser et de nous réunir dans l’appréciation du quartier et de ses habitants. Restez à l’affût des nouveautés en visitant le site Web!


Crédit photo @ ULTRANAN

Partager cette publication