COLLABORATION SPÉCIALE | Par René Roy

L’été 2021 aura permis au directeur général du Service du sport et de l’activité physique (SSAP) de l’Université de Sherbrooke (UdeS), Jean-Pierre Boucher, d’ajouter un atout de taille à son équipe, avec l’embauche et l’entrée en fonction toute récente du talentueux gestionnaire et ancien porte-couleurs du Vert & Or, Simon Croteau. 

Nouveau poste stratégique 

L’ancien champion canadien universitaire en athlétisme (à deux reprises comme athlète et une troisième fois comme entraîneur) devient le premier directeur du Vert & Or dans une nouvelle formule de gouvernance. Il aura comme principal mandat de déployer, dans les prochaines années, une stratégie institutionnelle propre aux équipes sportives de l’UdeS, dont les grands axes seront détaillés prochainement. Le nouveau cadre au SSAP aura également la responsabilité de superviser et encadrer le travail de toutes les entraîneuses et tous les entraîneurs de la structure d’excellence du Vert & Or, de même que les professionnels chargés de sa coordination. 

« C’est tout simplement l’emploi de mes rêves. C’est comme si toutes mes expériences de travail depuis le début de ma carrière avaient été placées comme des jalons pour me permettre de relever les défis de la fonction que l’Université de Sherbrooke accepte de me confier », indique le nouveau directeur du sport d’excellence Vert & Or. 

« Je me suis rendu si souvent au Centre sportif Yvon-Lamarche dans les deux dernières décennies, tantôt comme étudiant, tantôt comme athlète ou même à titre d’entraîneur, alors je suis choyé d’en faire ma niche professionnelle pour les années à venir. Je me mets en action dès maintenant au service de ma nouvelle organisation pour lui donner le meilleur de moi-même, notamment ma passion pour le sport de haut niveau et pour l’éducation des générations futures », ajoute celui qui a dirigé l’École secondaire de Bromptonville au cours des dix dernières années. 

Simon Croteau est en poste depuis le lundi 16 août dernier.


Crédit photo @ Université de Sherbrooke par Michel Caron

Partager cette publication