Par Sarah Gendreau Simoneau 

C’est un soulagement que de savoir le Canadien de Montréal capable d’atteindre la finale de la Coupe Stanley après 28 ans. L’équipe n’a peut-être pas soulevé la coupe, mais après la défaite, des espoirs sont possibles. Qu’est-ce qui attend les joueurs du Canadien après cette saison rocambolesque?  

Le Canadien a été critiqué et négligé à maintes reprises au cours des dernières années. La fierté des joueurs a souvent été écorchée, bien que ces derniers adorent leur équipe et la ville pour laquelle ils jouent. Cette expérience en série propulsera certainement l’organisation vers les sommets, peut-on lire sur Radio-Canada Sports, mais nul ne sait quand une occasion pareille se présentera à nouveau. 

Une jeunesse prometteuse 

Suzuki, Caufield, Kotkaniemi et Romanov se sont démarqués durant les dernières semaines. Tous âgés de 21 ans et moins, ils ont goûté à la finale des séries éliminatoires très tôt en carrière. Ils n’ont pas envie que ça s’arrête là. Ils ont prouvé dès leur arrivée dans le club qu’ils avaient l’étoffe des séries. 

Selon ce qu’on peut lire dans Le Journal de Montréal, Caufield a mentionné que les jeunes peuvent apprendre des vétérans et que ça rend la transition plus facile. Suzuki, pour sa part, affirme en conférence de presse que « quand on arrivera au camp d’entraînement, tout le monde sera affamé et on voudra reprendre là où on a laissé pour éventuellement remporter ». Une chose est certaine, en quelques semaines seulement, ils ont laissé leur marque et sont déjà prêts à affronter la prochaine saison avec aplomb.  

Beaucoup de travail à faire 

Depuis plusieurs années, il est difficile d’attirer de bons joueurs à Montréal, soit comme agents libres ou par le biais d’échanges. Les choses devraient changer dans les prochaines années alors que le Canadien, avec ses espoirs et son expérience, devient un marché intéressant pour les jeunes joueurs de qualité. Selon Dominique Ducharme, tout est toujours à reconstruire, à rénover ou à fignoler, mais l’équipe devient de plus en plus solide.  

L’ajout de vétérans comme Perry et Staal, des doyens de l’équipe qui goûtaient à un retour en finale depuis plusieurs années, servent de modèles aux joueurs du CH. Ces joueurs croient que ce n’est que partie remise, selon Nicolas Ducharme, journalise pour LNH.com. « Il y a de beaux jours à l’horizon et c’est excitant d’envisager le futur avec tous ces jeunes joueurs, à la condition qu’ils gardent cet état d’esprit. Ils vont le faire parce qu’ils l’ont vécu et ils savent ce que ça prend », explique Eric Staal. Price et Weber, deux vétérans qui n’avaient jamais goûté à une finale de la coupe, sont plus déterminés que jamais à en remporter une d’ici leur retraite. Qu’ils gagnent le trophée ou non, leurs noms seront associés à la finale.  

Il faudra donc beaucoup de constance, de beaux jeux de la part de chaque joueur et un mental dur comme fer pour que le Canadien de Montréal prouve à toute la ligue qu’il mérite le droit de participer aux séries et de remporter les honneurs à son tour.


Crédit photo @ Sarah Gendreau Simoneau

Partager cette publication