Par Maria Camila Gallego 

Le 28 juillet dernier avait lieu sur le campus l’activité « Yoga et tisane au Jardin », organisée par le Jardin Collectif de l’UdeS. La séance était dirigée par Ariane Gingras, membre du conseil exécutif et étudiante au baccalauréat en environnement, mais également professeure de yoga.  

Camomille, menthe, monarde… et vinyasa!  

Le Jardin Collectif de l’UdeS représente pour plusieurs membres de la communauté étudiante un espace pour décrocher, profiter du moment présent et partager avec les autres. C’est dans cet esprit que le comité a voulu offrir une activité axée sur la détente et le bien-être.  

L’idée est partie du désir de confectionner des tisanes avec les fleurs vivaces du jardin, qui servent à attirer les pollinisateurs, comme la camomille, la menthe, la monarde et les hémérocalles. Pour compléter l’expérience, la séance de yoga a permis d’offrir un moment de connexion avec soi-même, avec les autres et avec le jardin. « L’année dernière, j’ai commencé à ressentir dans mes pratiques extérieures de détente ce que les arbres, les jardins et les éléments de la nature peuvent nous donner », explique Ariane, qui a suivi une formation professorale de yoga en Inde il y a trois ans.  

Son style coup de cœur? Le vinyasa, une pratique très fluide qui est à la fois douce et vigoureuse, se rapprochant d’une danse. C’est sous le soleil radieux et la fraîcheur du jardin, en plein cœur du campus, que les personnes participantes ont vécu un moment unique où le mouvement et le lâcher-prise étaient de mise.  

Connecter et récolter : plus on est, mieux c’est!  

La connectivité anime les membres du comité au quotidien : « Le jardin se nourrit vraiment mieux quand plusieurs personnes y travaillent, et avec le cours de yoga où plusieurs personnes faisaient l’activité ensemble, on venait chercher l’aspect collectif », explique Ariane. Lorsque plusieurs personnes pratiquent ensemble, un sentiment d’entraide et d’écoute s’installe : « On l’a ressenti après la séance, parce que plusieurs gens ne se connaissaient pas, mais étaient très ouverts à se parler », ajoute-t-elle.  

Au Jardin Collectif, cette énergie est palpable au fil des sessions : on travaille collectivement et on récolte les fruits des efforts fournis. « Quand on vient au jardin, on rentre dans un état d’apaisement total, on décompresse, on parle de choses qui n’ont rien à voir avec le monde académique! On sort de notre cercle et on apprend ensemble », s’exclame Ariane. Elle souligne d’ailleurs que cet espace est ouvert à quiconque désire en apprendre plus sur le jardinage, aucune expérience requise!   

Découvrir le Jardin Collectif  

Le Jardin organise plusieurs activités sociales pour les membres de la communauté étudiante, qui sont annoncées sur la page Facebook du comité. Il s’agit d’occasions parfaites pour découvrir cet espace plein de vie situé entre les pavillons E4 et E5, mais aussi pour en apprendre davantage sur les possibilités d’implication. 


Crédit photo : Alexandra Thibeault

Partager cette publication