Par Florence Dion 

Au Québec, le mois de mai signifie le retour du beau temps et les températures plus chaudes s’installent. Maintenant que la neige est chose du passé, il est temps de sortir son vélo et d’en profiter pour dévaler les routes, en toute sécurité. 

Depuis 2015, Vélo Québec proclame mai comme le mois du vélo. Cette initiative a pour but d’encourager les citoyens de la province à utiliser leur bicyclette comme moyen de transport, ou du moins, l’utiliser comme divertissement. Cette cyclofête invite la population à faire des cycloemplettes, des cyclobalades, des cycloactivités ou même des cyclocafés! 

Vélo Québec assure 

Le site Web de Vélo Québec présente une panoplie d’activités à faire tout au long du mois de mai, et ce, dans plusieurs villes du Québec. Prenons par exemple le festival Go Vélo Montréal, où il sera possible de faire le tour de l’île de Montréal à bicyclette.  

De plus, l’organisation a lancé une compétition amicale, le Défi du Mois du vélo. Du 1er au 31mai, les participants de 18ans et plus seront invités à enregistrer leurs déplacements à vélo dans une application mise à leur disposition afin de courir la chance de gagner des prix. Pour être admissible au tirage, il est nécessaire de pédaler au moins 10minutes par jour, tous les jours. Que se soit entre amis, en famille ou entre collègues, ce défi est une belle initiative afin de bouger tout le mois de mai, et, par le fait même, aider notre planète. Les prix en jeu sont une bicyclette Moose Bicycle, d’une valeur de 549$, 10cartes cadeaux de 100$ chez Sport Expert, 3paires de cartes annuelles de la Sépaq et bien plus. 

Les avantages  

Tout d’abord, toujours selon Vélo Québec, se déplacer à vélo est bon pour la santé. Ce moyen de transport permet d’intégrer l’activité physique à votre routine et apporte beaucoup de bienfaits pour votre corps. 

De plus, le vélo est un déplacement écologique et bon pour la planète puisqu’il ne produit pas d’effet de serre. Comme mentionné dans un article d’Amélie Deschenes dans le Journal de Québec « Chaque kilomètre parcouru à vélo plutôt qu’en voiture permet de réduire de 229g les émissions de CO2 dans l’atmosphère ». 

Lorsque c’est possible, le déplacement à vélo est aussi beaucoup plus économique que d’utiliser la voiture, ou même les transports en commun.  

Cette initiative offre plusieurs autres avantages tels que «créer un environnement à échelle humaine, rendre les rues plus tranquilles et conviviales, faire ses achats dans des commerces à proximité et contribuer au sentiment d’appartenance envers sa collectivité », mentionne Amélie Deschenes. 

Pour plus d’informations sur le mois du vélo ou pour trouver une foule de trucs et conseils afin de bien s’équiper et bien bouger à vélo, vous êtes invités à visiter le Vélo Québec  Pédaler, Agir, Transformer. (velo.qc.ca) 

À lire aussi

Effectuer la mise au point de son vélo avant la belle saison

Partager cette publication