Par Nicolas Dionne

L’attente en a valu la peine : le Vert & Or féminin et masculin en volleyball a remporté ses matchs d’ouverture le 17 octobre dernier. Le Rouge et Or de l’Université Laval était de passage au Centre sportif Yvon Lamarche, rempli pour l’occasion, présentant un programme double satisfaisant après autant de temps loin du parquet.

Il y a 18 mois, le tout dernier match de volleyball du Vert & Or avant la pandémie était présenté. Pour cause, tous les billets en vente se sont volatilisés à vue d’œil pour ce rendez-vous chargé en ce début de saison attendu de tous.

Les joueurs et les joueuses, qui, pour la plupart, n’avaient jamais joué dans les rangs universitaires, ont commencé avec brio leur saison respective. Les filles ont remporté leur match 3-0 (25-14, 25-12, 25-18) au chapitre des manches remportées. Les gars ont gagné de leur côté au compte de 3-1 (25-18, 23-25, 25-19, 25-18).

Entrée en matière convaincante pour l’équipe féminine

L’équipe d’Annie Martin est composée d’énormément de recrues pour la saison 2021-2022. À cause de la pandémie, deux cohortes de recrutement n’avaient encore jamais disputé un match universitaire. Le nombre de recrues s’élève à 11 et seulement deux joueuses en sont à plus de trois années d’admissibilité sur le circuit du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Pour cette joute contre le Rouge et Or, la passeuse Emma Bergeron a grandement contribué à la victoire. La vétérane a récolté pas moins de 25 passes en plus de neuf récupérations. L’apport de Catherine Lavigne est également à souligner avec ses 10 attaques réussies, et ses 12,5 points.

La présence défensive de la libéro Danae Vaillancourt à son premier match universitaire fut tout aussi impressionnante, tout comme le travail de sa collègue Maude Fréchette et ses 12,5 points et ses neuf récupérations.

Victoire solide de l’équipe masculine

Tout comme l’équipe féminine, l’équipe masculine de volleyball est composée de beaucoup de joueurs sans expérience universitaire. Sur les 11 joueurs en uniforme lors du match d’ouverture, seulement quatre étaient là lors de la saison 2019-2020.

L’apport offensif des anciens du Cégep de Sherbrooke Yoan David (12 attaques, 17 points), Zacharie Hollands (16 attaques, 19,5 points) et Jonathan Portelance (39 passes, 10 récupérations) auront permis une victoire cruciale contre leurs rivaux de Québec.

Sur le plan défensif, les 19,5 blocs réalisés par l’unité sherbrookoise furent un élément important dans la victoire de la troupe de Mohamed El Fethi Abed. Sept joueurs ont également contribué aux récupérations défensives. Une contribution d’équipe qui fut payante au bout de la ligne.

Après un premier match émotif compte tenu du long temps sans jouer, l’équipe féminine était sur la route, le vendredi 22 octobre dernier. Elles se sont mesurées aux Redbirds de l’Université McGill. De son côté, l’équipe masculine sera en congé pour deux semaines alors qu’elle recevra les Carabins de l’Université de Montréal le vendredi 5 novembre 2021.


Crédit photo @ Yves Longpré

Partager cette publication