Par Sarah Gendreau Simoneau

Vous vous souvenez en mars dernier, Le Collectif avait rencontré Lysanne Richard, plongeuse de haut vol? Elle a battu un record (oui, elle aussi!) en septembre dernier en sautant d’une montgolfière à 25 mètres d’altitude.

Celle qui veut mettre le dépassement de soi de l’avant maintenant, plutôt que la compétition, avait dit que c’était dans ses projets à court terme qu’elle démontrerait son dépassement de soi et voilà que c’est réussi.

Un exploit souvent repoussé

Le plongeon devait se produire en août, mais avec les mauvaises conditions météo, chaque fois il était repoussé. C’est finalement le 16 septembre que Lysanne et Yves Milord ont plongé en synchronisation du haut de montgolfières, atteignant les 70 kilomètres/heure. « On est vraiment contents. Le jour même, mon cadran était programmé pour 3 h 30. On était là très, très tôt parce que, théoriquement, il y a moins de vent avant le lever du soleil. » La plongeuse est remplie de gratitude envers l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu qui s’est lancé dans cette aventure avec eux. Une quarantaine de personnes étaient impliquées pour que l’exploit ait lieu et se déroule bien.

Ce qui est incroyable avec un plongeon comme celui-là, c’est qu’il faut tellement LE bon moment pour sauter qu’ils ont su une dizaine de secondes avant de plonger qu’ils pouvaient finalement le faire. « On s’inquiétait un peu, non pas quant à l’exécution du plongeon sur le plan technique, mais plutôt de savoir si on allait finalement pouvoir le faire un jour, ce plongeon, » explique Lysanne. Une preuve que lorsque la persévérance est au rendez-vous, les choses finissent par se faire.

Yves Milord explique que « les deux ballons devaient être à la bonne hauteur, qu’ils volent dans la même direction et survolent la surface prédéterminée, qu’il y ait juste assez, mais pas trop de vent, que le son des brûleurs ne nous empêche pas de nous entendre, » bref, toute une logistique, ce plongeon!

D’autres Québécois dans le Livre des records Guinness

Une demande sera présentée prochainement pour inscrire ce record dans le Livre des records Guinness. Il y avait une équipe présente sur place qui avait la charge de la prise de données, de les valider et ensuite de les envoyer au Livre.

Lysanne Richard, qui vient de célébrer son 40e anniversaire, veut poursuivre les sauts spectaculaires aux côtés de son acolyte Yves Milord. Pour elle, c’est important de pouvoir se dépasser, tout en offrant une association à des causes qui lui tiennent à cœur. Les records sont faits pour être battus, selon elle. Et pour ceux qui se demandent si elle a peur lorsqu’arrive le temps de faire ses plongeons, elle répond qu’elle prend le temps de vivre sa peur avant, durant sa préparation. Rendue en haut, rien ne peut l’arrêter!


Source photo @ Pixabay

Partager cette publication