Par Mathieu Fontaine

Après une saison 2015-2016 qu’il voudrait certainement oubliée, le Phœnix de Sherbrooke s’apprête à entamer sa 5e saison. Afin d’en connaître davantage sur la prochaine campagne qui s’amorcera le 30 septembre prochain et d’en connaître davantage sur l’équipe du Phœnix, je me suis entretenu avec Matthew Vachon du site www.parlonsjunior.com.

Une attaque et des Européens à surveiller

L’attaque du Phœnix devrait être en mesure d’offrir un bon spectacle : en plus du retour de nombreux vétérans comme Chase Harwell et Julien Pelletier, l’offensive comptera sur deux nouveaux atouts européens. En effet, le russe Yaroslav Alexeyev et le tchèque Marek Zachar devraient amener une toute nouvelle dimension au niveau de l’attaque. Dans le cas d’Alexeyev, 17 ans, on parle d’un petit joueur explosif au talent indéniable : « Il est créatif et rapide. Beaucoup le compareront à Vitaly Abramov des Olympiques de Gatineau », rapportait Matthew Vachon. Pour ce qui est de Zachar, il possède d’excellentes qualités de passeur. Les deux ont déjà été jumelés lors des joutes préparatoires, récoltant respectivement six et cinq points. Les autres joueurs à surveiller à l’attaque seront les recrues Brock McLeod et Anderson Macdonald qui ont connu d’excellents camps d’entraînement.

Une stabilité défensive

Le meilleur atout défensif de la formation de Stéphane Julien se trouvera devant le filet. Evan Fitzpatrick obtiendra la majorité des départs. Calme et très technique, le choix de deuxième tour des Blues de St-Louis en 2016 devrait être parmi les meilleurs cerbères du circuit Courteau. Il devrait toutefois rater le début de saison de l’équipe pour participer à son premier camp professionnel. Outre Fitzpatrick, Carl Neill devrait être la pierre angulaire chez les défenseurs de l’équipe. Toutefois, il n’est pas assuré de voir l’athlète de 20 ans amorcer la saison à Sherbrooke, comme le rapporte M. Truchon : « Il appartient aux Canucks de Vancouver dans la LNH et ceux-ci pourraient décider de le garder dans leur club-école pour la saison. » Il s’agirait d’une lourde perte pour l’équipe qui comptera tout de même sur d’autres bons défenseurs comme Thomas Grégoire et Julien Bahl, qui viendront assurer la stabilité chez les arrières.

Des attentes modestes

Même si l’équipe pourrait profiter d’un vent de changement, il faut rester humble dans nos prévisions pour la prochaine saison. Bataillant dans une division bien nantie avec des équipes comme Les Huskies de Rouyn-Noranda et l’Armada de Blainville-Boisbriand, la tâche s’annonce ardue pour le Phœnix de Sherbrooke. Toujours selon Matthew Truchon, l’équipe devrait accéder aux séries éliminatoires en bataillant pour une place en milieu de peloton. Qui sait, assisterons-nous peut-être à la meilleure campagne de l’histoire de l’équipe? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, bonne saison!


Crédit photo © Phoenix de Sherbrooke

Pour lire l’éditorial du chef de pupitre Sports, Mathieu Fontaine, cliquez ici!

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *