Par Sarah Gendreau Simoneau 

C’est le 14 juin dernier qu’Équipe Canada a lancé sa campagne « La gloire vient de partout » en vue des Jeux de Tokyo. C’est une initiative qui souligne les réalisations des athlètes d’Équipe Canada ainsi que les récits inspirants des héros de la communauté. Cette campagne a pour but de mettre en valeur le fait que tous ont le potentiel d’être des sources d’inspiration afin qu’ils soient la meilleure version d’eux-mêmes. 

Plusieurs athlètes canadiens font partie des visages de la campagne comme Andre de Grasse en athlétisme, Félix Auger-Aliassime au tennis et Jennifer Abel au plongeon. Jacquie Ryan, chef de la marque et des affaires commerciales du Comité olympique canadien (COC) affirme que « le Comité croit que la gloire réside dans le cœur de ceux que vous inspirez pour changer le monde. » La gloire ne s’arrête pas à l’âge, à l’histoire, à l’expérience, à la géographie, à l’orientation sexuelle ou au certificat de naissance. Elle appartient à ceux qui vont au-delà des frontières, qui surmontent les obstacles et qui défient les attentes.  

La gloire selon Jennifer Abel 

La plongeuse québécoise souhaite, à travers cette campagne, répandre le message que chacun d’entre nous peut, à sa façon, devenir une source d’inspiration pour d’autres. « Cette campagne-là m’interpelle énormément et je pense que c’est un super beau message pour tout le monde. La gloire, ce n’est pas seulement d’avoir de bonnes performances ou d’exceller sur la scène internationale. Ça peut simplement être de se lever avec un esprit positif, d’aller à l’école et de passer son année scolaire ou de terminer un examen avec confiance. La gloire, c’est à la portée de tout le monde. » 

Pour la plongeuse de 29 ans, la gloire est aussi quelque chose de renouvelable, apprend-on de Radio-Canada Sports. Elle tient à laisser sa marque aux prochains Jeux olympiques après toutes les difficultés de la dernière année causées par la pandémie. Malgré le peu de compétitions effectuées cette année, elle a terminé deuxième en plongeon synchronisé et cinquième au tremplin individuel à la Coupe du monde de Tokyo en mai dernier. « Aujourd’hui, je peux dire que je suis là où je veux être dans les circonstances dans lesquelles on vit. » C’est ça le principe de « La gloire vient de partout » pour elle.  

Des héros du quotidien 

La campagne met également de l’avant trois Canadiens qui vivent dans le respect des valeurs olympiques et qui atteignent la gloire chaque jour en inspirant d’autres personnes. Shawn Morris, un résident de London qui a décidé de devenir pompier après avoir vu les premiers répondants intervenir lors des attentats du 11 septembre 2001 à New York; la Torontoise Miranda Kamal qui, suite à une agression, a commencé à pratiquer la boxe pour guérir avant d’ouvrir son école de boxe où elle offre des sessions gratuites à des jeunes en milieux à risque et Lee Martin, enseignant au primaire à Thunder Bay qui aide les jeunes et les communautés de milieux défavorisés. Voici de quoi inspirer tous ceux qui rêvent de gloire, ne serait-ce que pour redonner aux autres. 

Partager cette publication