Une saison bien remplie pour les Mille Feux de l'UdeS !

Par Mireille Vachon

La troupe de théâtre les Mille Feux de l’Université de Sherbrooke, fondée en 2002, présente chaque année une panoplie de pièces de tous genres : de la comédie au drame, en passant par la tragédie et l’absurde. Se voulant une troupe inclusive, les Mille Feux acceptent autant des membres de la communauté étudiante sherbrookoises que des externes. Le seul critère? Détenir la passion de l’art théâtral. Le Collectif s’est entretenu avec Mélise Roy-Bélanger, membre de la troupe depuis six ans déjà. Cette année, elle fait partie du comité exécutif en tant que directrice des communications, et on l’a rencontrée pour discuter de la programmation 2019-2020.

Trois pièces, trois styles dissemblables

Pour la saison 2019-2020, la troupe a opté pour un conte théâtral écrit par une étudiante de l’Université, un classique féministe qui célébrait ses vingt ans l’an dernier et un drame familial comique.

– Colin Maillard : Cette première production de la saison est un conte théâtral rédigé par Flore Berthelot, étudiante en littérature à l’UdeS. L’histoire se déroule en temps de guerre, alors que deux clans d’un même pays croisent le fer. Colin Maillard est né pendant ces temps périlleux, mais il n’est point un enfant comme les autres. Selon les rumeurs, un seul contact avec le regard de l’enfant serait mortel. Il est donc contraint, depuis sa naissance, de porter un bandeau sur les yeux pour limiter le nombre de victimes. Sa vie n’a aucun sens, écrasée par le poids de cette malédiction. Un jour, il fait la connaissance de Roxanne, et cette rencontre changera peut-être sa vie à tout jamais… Pour découvrir le destin de cet enfant maudit, rendez-vous à la salle du Collège Mont Notre-Dame, située au centre-ville de Sherbrooke, les 28 et 29 février à 19 h.

Les Monologues du Vagin : «J’ai décidé de faire parler les femmes, de les faire parler de leur vagin, de faire des interviews de vagins…, et c’est devenu ces monologues… Au début ces femmes étaient un peu timides, elles avaient du mal à parler. Mais une fois lancées, on ne pouvait plus les arrêter. Les femmes adorent parler de leur vagin.» C’est ce qui résume la pièce initialement écrite en 1996 par Eve Ensler, qui souhaitait relater le vécu, les expériences personnelles et la réalité propre de plusieurs femmes partout à travers le monde concernant leur vagin. Même si le texte a célébré ses vingt ans récemment, les propos sont toujours d’actualité, avec la montée du féminisme et l’importance de l’égalité des sexes.

Cette pièce de théâtre documentaire à succès, traduite en plus de 45 langues et interprétée dans plus de 130 pays, est produite en partenariat avec le Centre des femmes de Magog, qui a pour mission d’améliorer les conditions de vie des femmes et de promouvoir leur autonomie. Présentée les 5 et 6 mars à la Bibliothèque Memphrémagog, cette création saura divertir, instruire et plaire au plus grand nombre d’entre vous pour seulement sept dollars.

Travaux forcés : Et si toute votre famille était contrainte de résider sous le même toit pendant dix jours, seriez-vous enchanté ou inquiet? C’est ce qui arrive dans Travaux forcés : tous les membres d’une même famille dysfonctionnelle doivent se serrer les coudes pour procéder aux rénovations du manoir familial. Le seul hic, c’est qu’ils ne se tolèrent pas, mais pas du tout. Cette comédie dramatique écrite par Marie Laroche-Fermis vous charmera assurément avec ses personnages comiques et touchants, qui vous feront rire avec leurs répliques cyniques et sarcastiques. Rendez-vous les 3 et 4 avril à 19 h à la salle du Collège Mont Notre-Dame.

Comment «théâtrer» avec les Mille Feux?

L’automne est le meilleur moment pour joindre la troupe, car un atelier de bienvenue est organisé pour les intéressés ou les curieux. Aussi, la plupart des projets commencent en septembre et sont présentés à l’hiver, s’étalant donc sur un an afin de monter des pièces d’envergure. À l’occasion, des plus petites pièces sont mises en scène en une seule session. Les Mille Feux sont toujours prêts à accueillir de nouveaux visages au sein de leur équipe, que vous ayez de l’expérience ou non. Jeu, écriture, mise en scène, décors, costumes, maquillage, équipe technique… il y a assurément une place pour tout le monde! Peu importe le moment de l’année, n’hésitez pas à les contacter sur leur page Facebook ou par courriel pour suggérer une idée de pièce, parler de votre projet d’écriture, démontrer votre intérêt à joindre la troupe ou simplement demander de l’information!

Pourquoi «théâtrer» avec les Mille Feux?

 «Peu importe dans quel domaine tu étudies, tu vas devoir faire de la communication, que ce soit en équipe ou devant une foule. Le théâtre aide à se sentir à l’aise devant un public, à bien parler et bien articuler pour transmettre un message. On a tous besoin de la communication», exprime Mélise Roy-Bélanger. En effet, en plus d’incarner des personnages lors des pratiques et des représentations, les membres des Mille Feux bénéficient de plusieurs ateliers pratiques, notamment de projection, de développement de personnage et d’articulation, ce qui développe considérablement leur champ de compétences en théâtre. «Le théâtre améliore également l’estime de soi et procure un sentiment d’appartenance fort : on a besoin de chaque personne pour qu’un projet ait lieu. Tout le monde a un rôle important à jouer, donc chaque personne se sent importante», continue la directrice des communications. En plus, la troupe se côtoie en dehors des pratiques et des ateliers pour faire différentes activités. «Faire partie des Mille Feux, ça crée des amitiés, ça crée des liens», conclut Mélise, qui a elle-même rencontré l’une de ses meilleures amies par l’entremise de la troupe.

Pour prendre une pause de la mi-session, reprendre votre souffle ou simplement profiter d’un bon moment en famille ou entre amis, assistez à l’une des trois pièces (ou les trois!) présentées par les Mille Feux cet hiver, et ce, à moindre coût.


Crédit Photo @ Mille Feux

Partager cette publication

Laisser une réponse