Par Mireille Vachon 

Nouvelle équipenouveau local, nouvelles collaborations et nouveaux projets… un vent de renouveau souffle sur le journal Le Collectif pour la session estivale et toutes celles à venir. Zoom sur la multitude de changements qui attendent le journal étudiant dans les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années!  

Avec des idées plein la tête et de la motivation plein le cœurla nouvelle directrice générale, Myriam Baulne, est prête à tout pour faire rayonner le journal Le Collectif, autant sur le campus qu’à l’extérieur de celui-ci.   

La mission première, selon elle, sera de ramener le journal au cœur de la vie étudiante. D’ailleurs, le nouveau local du journal, qui est désormais situé dans le pavillon à la vie étudiante au E1-1020, contribuera assurément à y parvenir, étant situé près de toutes les associations et tous les regroupements.  

Un autre de ses objectifs sera de rejoindre un maximum de lecteurs, lectrices, collaborateurs et collaboratrices, en plus d’offrir un service d’information pertinent et amusant.  

« Depuis sa fondation en 1977, Le Collectif s’est parfois fait plus revendicateur, à la fibre plus militante et politisée; d’autres fois plus informatif, à saveur professionnelle et objective. Il s’adapte et se forme à la réalité étudiante. […] J’espère que mon arrivée à la direction permettra à l’équipe de trouver une nouvelle voix unique et de se démarquer parmi les autres médias étudiants », partage celle qui est entrée en poste le 6avril dernier.  

Nouveaux projets  

Pour le moment, Myriam Baulne souhaite se concentrer principalement sur la revitalisation du journal« J’aimerais renouveler d’anciennes collaborations et en former de nouvelles, principalement avec les autres associations, médias et services à la vie étudiante (SVE) sur le campus, mais aussi avec de petites et moyennes entreprises de Sherbrooke », explique la jeune professionnelle, qui terminera son baccalauréat en traduction à la fin de l’été. 

« Comme la pandémie nous a poussés vers le numérique, je crois aussi qu’il serait essentiel de mettre à jour l’interface de notre site Web et de l’optimiser pour l’usage mobile. J’aimerais également mettre au point un système qui permettrait d’avertir les lecteurs lorsque de nouveaux articles sont disponibles, un peu à la manière d’une infolettre », renchérit-elle.  

Nouvelle vision  

Travaillant au Collectif depuis près de trois ans, d’abord comme correctrice puis comme cheffe de pupitre, Myriam Baulne connait le fonctionnement du journal comme le fond de sa poche.  

« Je pense que je peux apporter une belle stabilité pour l’équipe du journal. Mon expérience me permet d’agir et de répondre rapidement quand un membre de l’équipe a une question ou une demande, car je connais bien les enjeux », souligne-t-elle. 

Étant attachée au campus de l’Université de Sherbrooke et familière avec la réalité étudiante d’aujourd’hui, Myriam apportera une nouvelle vision au journal.  

« Comme je termine mon bac cet été, je sens que j’ai des connaissances et une volonté toutes fraîches qui seront bénéfiques pour le début de cette belle aventure », croit l’étudiantefortement attachée à l’équipe.  

En effet, Le Collectif toujours fait partie de sa vie depuis son arrivée sur le campus de l’Université de Sherbrooke.  

« J’y suis attachée et j’étais déçue à l’idée de devoir le quitter après mes études. Quand l’offre d’emploi est sortie pour le poste de direction générale, j’ai tout de suite su que j’allais postuler. Je savais déjà que travailler en tant que directrice générale au Collectif me permettrait de relever de nouveaux défis de gestion, mais également de mettre à profit mes amours pour la rédaction, la création numérique et le domaine du divertissement. C’est un emploi qui semble tout simplement taillé sur mesure pour moi. » 

Nouvelle équipe 

Outre Myriam Baulne comme nouvelle directrice générale, plusieurs changements surviendront dans l’équipe du Collectif cet été. 

Josiane Demers, l’actuelle cheffe de pupitre de la section Sports et bien-être, me remplacera en tant que rédactrice en chef, alors que Béatrice Palin, notre infographiste, ajoutera une corde à son arc en occupant le poste de cheffe de pupitre de la section Culture 

Virginie Roy conservera pour sa part son titre de responsable du Web et des réseaux sociaux.  

Trois nouveaux étudiants et étudiantes feront également leur entrée dans l’équipesoit Sarah Gendreau Simoneau (section Sports et bien-être), Gabriel Gélinas (section Société) et Roxane Gaudreault (section Campus). Bienvenue aux nouveaux et nouvelles venues! 

« J’ai l’intention de faire du Collectif un milieu de travail toujours plus épanouissant, stimulant et tripant chaque jour! » assure Myriam Baulneplus motivée que jamais, et qui a très hâte de travailler avec la nouvelle équipe 

Même si je ne ferai plus partie de l’équipe cet été, je conserve de très bons souvenirs de mes trois années au Collectif, d’abord comme collaboratrice bénévole, puis comme cheffe de pupitre de la section Culture et finalement comme rédactrice en chef.  

Je conseille fortement cette expérience à tous ceux et celles qui ont un intérêt — aussi petit soit-il — envers le journalisme. Pour ma part, j’envisage peut-être une carrière dans les médias plus tard, donc mon implication au journal aura porté ses fruits!  

Même si cet article est mon dernier à titre de rédactrice en chef, il ne marque certainement pas la fin de ma relation avec Le Collectif, car j’ai l’intention de continuer de m’impliquer comme collaboratrice.  

À bientôt!


Crédit photo @

À lire aussi

Connais-tu ton Collectif? 

Partager cette publication