Safia Nolin a fait grimper la température

Par Émilie Lalonde

Le 8 juillet dernier, la température était lourde. L’orage menaçait de gronder, mais les cœurs étaient légers. La cause? La voix d’une mignonne créature résonnait dans La Petite Boîte Noire à l’occasion du Sherblues & Folk. Les spectateurs, collés les uns aux autres, sont entrés dans l’univers singulier de Safia Nolin. 

Il était 23 h. La Petite Boîte Noire était pleine à craquer et les corps étaient moites en raison de la proximité. Accompagnée de son musicien et complice Joseph Marchand, Safia Nolin a traversé la foule pour atteindre la scène. Après quelques rires, elle a commencé à gratter sa guitare. Les cheveux sur le visage, elle a transmis ses mots au public. Elle a chanté son univers empreint de douceur et de nostalgie. « Vous auriez pu être au McDo ou en train de vous baigner. Merci d’avoir choisi d’être ici », a déclaré la chanteuse au charisme unique après deux premières chansons.

La température à l’intérieur du bar n’a pas cessé de grimper au cours de la soirée. Le thermomètre n’est pas resté indifférent à la performance chaleureuse de la jeune femme. Âgée de seulement 24 ans, Safia Nolin dépeint dans ses chansons les années passées dans son quartier d’enfance. Son album porte d’ailleurs le nom de Limoilou. Elle offre grâce à celui-ci un accès privilégié à sa poésie noire, mais magnifique. Le Sherblues & Folk a permis aux Sherbrookois et Sherbrookoises de découvrir cette nouvelle venue de l’industrie musicale. La chanteuse a d’ailleurs mentionné son intention de revenir dans une salle plus grande munie d’aération.

Tout au long de son spectacle, la chanteuse a démontré sa grande polyvalence. À un moment de la soirée, elle a envoyé son musicien prendre une pause. Il s’est assis dans un coin de la scène pour siroter son verre de vin et Safia a avoué son grand amour pour Rihanna. Elle a alors interprété une version folk de la chanson Work. C’était doux et vulnérable. La chanteuse sait créer des miracles avec les cordes de sa guitare. Elle a enchaîné avec Ayoye du groupe québécois Offenbach. Le cœur des spectateurs a certainement fait mal, car un nouvel amour les a envahis dès cet instant!


 

Partager cette publication