Une nouvelle ressource pour les personnes trans de l’Estrie

Par Séré Beauchesne Lévesque

À sa première assemblée générale annuelle, suivant sa création en octobre 2016, le Groupe d’action trans de l’Université de Sherbrooke (GATUS) a adopté un plan d’action ambitieux. Outre lutter pour les droits des personnes trans, non binaires et non conformes dans le genre à l’UdeS, il était aussi question de créer et d’améliorer les services offerts aux communautés trans en Estrie.

Le 17 mai dernier, à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, le GATUS a inauguré sa toute nouvelle ressource de distribution d’articles d’affirmation du genre, qui était le point le plus ambitieux du plan d’action 2016-2017. En effet, le projet nécessitait une collecte de fonds considérable et impliquait plusieurs défis logistiques. Cependant, grâce au travail acharné des exécutantes et exécutants du GATUS ainsi qu’au support de l’AECS, de l’AVEQ et de gc2b, la ressource a finalement pu voir le jour.

Des articles d’affirmation du genre sont des produits comme des binders, des gaffs, des Stand-to-pee et des prothèses mammaires qui servent à modifier l’expression de genre d’une personne sans recourir à des hormones ou à des chirurgies. Il s’agit d’objets dont beaucoup de personnes trans font usage, mais qui ne sont pas accessibles facilement en Estrie.

Par exemple, un binder, soit une camisole de compression pour la poitrine, coute entre quarante et soixante dollars et n’est vendu que sur les sites Internet de fabricants basés aux États-Unis. Pour les personnes trans qui entament une transition et qui doivent déjà assumer les dépenses draconiennes que cela comporte (changement de nom et de mention de sexe, hormones, nouveaux vêtements, etc.), la barrière du cout peut être insurmontable. Il arrive alors que des personnes se fabriquent des produits alternatifs qui ne devraient pas être utilisés à cet effet et qui peuvent provoquer des blessures graves et des douleurs chroniques. Par exemple, il est fréquent que des adolescents trans qui n’ont pas accès à des binders se retrouvent avec des lésions aux côtes à cause de l’utilisation de bandages élastiques pour comprimer leur poitrine.

Le projet est issu d’une collaboration avec IRIS Estrie, le seul organisme en Estrie qui offre quelques services pour les personnes trans. Désormais, toute personne trans n’aura qu’à se présenter dans les locaux de l’organisme, au 505 rue Wellington Sud, afin de se procurer un ou des articles d’affirmation du genre. Les produits sont distribués en échange d’une contribution volontaire, et il est également possible de faire une demande pour que le GATUS commande un produit qui n’est pas offert.

Plus de détails sur les objets disponibles ainsi que sur leur prix sont accessibles sur le site web du GATUS : www.gatus.association.usherbrooke.ca/rdaag.


Crédit Photo © Pixabay

Partager cette publication