La Planque à Fun : Julien Lacroix et ses hommes

Par Thomas Goudreault

Comme dirait Julien Lacroix, c’était bien beau de voir une foule aussi énergique en région! Et il a raison, ce fût une courte, mais intense soirée, remplie de rires véritables. Le Boquébière accueille depuis déjà quelques mois des soirées humoristiques de façon sporadique, grâce à sa nouvelle organisation : La Planque à Fun. C’est un vent de renouveau bien mérité pour la scène de l’humour en Estrie. Le Collectif a assisté au premier spectacle de l’année 2018 animé par Julien Lacroix et mettant en vedette Eddy King, Jean-François Provençal et Samuel Tétreault.

Le rire au Boq

La Planque à Fun est un nouvel organisme du rire se produisant en plein centre-ville sherbrookois avec l’aide d’invités de partout au Québec. Selon leur page Facebook, leur mission est de « créer un rendez-vous, une tradition, où y découvrir la nouvelle génération d'humoristes, dans une ambiance digne des meilleurs spectacles et le tout, à coût modique ». Pour la mince somme de 10 $, tout le monde peut avoir accès à un excellent spectacle d’humour un jeudi soir.

La dernière itération se produisait le jeudi 11 janvier à la suite du premier 5@8 universitaire, et pourtant il y avait une grande population étudiante au spectacle. Effectivement, la salle était comble et jeune. L’ambiance était électrisante et réagissait à chaque blague de chaque humoriste, sans regard à leur popularité ou à leur style d’humour. L’attitude ainsi que l’ambiance rendaient le spectacle plus personnel qu’un spectacle plus traditionnel.

Le public sur scène

La différence majeure par rapport à un spectacle en salle était la présence d’un animateur et son aisance à faire interagir le public lors de ses apparitions. En effet, Julien Lacroix est définitivement très à l’aise devant un public. Le spectacle a d’abord commencé très fort, alors qu’il discutait avec plusieurs spectateurs pour alimenter certaines blagues sur le retour des fêtes et l’arrivée de la nouvelle année. Malgré ces blagues surtout improvisées, il n’oubliait pas son rôle de rappeler au public de respecter les humoristes qui s’étaient déplacés à Sherbrooke pour performer.

Ce qui fait l’unicité de ce type de spectacle dans une aussi petite salle est définitivement l’interaction de chaque humoriste avec le public. En effet, tous y sont allés de leur touche et ont créé un lien entre les spectateurs et la scène. Le mur invisible qui se construit d’habitude dans un spectacle d’humour était ici peu présent. Samuel Tétreault tâtait le pouls du public en testant des blagues avec son humour plus réservé. Jean-François Provençal, du populaire groupe humoristique Les Appendices, a surpris les esprits avec des accessoires inusités. Il a même fait une blague où il se faisait arrêter par un policier qui l’avertit : « Monsieur, vous n’avez pas le droit de posséder une arme blanche. » « Crime avoir su j’aurais acheté les noires! » dit-il en sortant des « nunchakus » blanches. Eddy King y est allé de plusieurs blagues sur les chahuteurs. Ce fut un spectacle haut en couleur.

La prochaine édition de La Planque à Fun aura lieu au Boq le 1er février prochain.


Crédit Photo @ La Planque à Fun

Partager cette publication