Repêchage à saveur locale

2Sport_photo_PhoenixLe samedi 31 mai dernier, à Sherbrooke, avait lieu le repêchage de la LHJMQ. Pour l’occasion, l’organisation hôtesse, le Phoenix de Sherbrooke, a procédé à la sélection de quatre joueurs locaux, dont Thomas Grégoire, le frère de l’espoir des Canadiens de Montréal, Jérémy Grégoire.

Marc-Étienne Drapeau

Avec le seizième choix au total de la sélection 2014, l’organisation du Phoenix a appelé sur l’estrade Thomas Grégoire. Lorsque l’organisation a procédé à l’échange du deuxième choix contre le quatrième et le seizième choix au total plus tôt lors du repêchage, elle souhaitait grandement que le jeune Grégoire soit encore disponible lorsque viendrait le temps de parler pour la deuxième fois.

« Thomas est un excellent joueur, mentionnait Patrick Charbonneau, directeur général du Phoenix. On est heureux de l’avoir sélectionné avec le seizième choix. À court terme, on avait besoin d’un jeune défenseur comme lui. La cerise sur le sunday, c’est que c’est un joueur de Sherbrooke. »

Grégoire est un défenseur droitier de 5 pieds et 10 pouces qui aime bien contrôler la rondelle, prendre des risques et qui possède une bonne relance de l’attaque. La saison dernière, alors qu’il s’alignait avec les Cantonniers de Magog, il a récolté un total de 15 points en 34 parties.

Les autres joueurs locaux

C’est lors du sixième tour que le Phoenix a sélectionné un deuxième joueur local. En effet, Kevin Gilbert a été sélectionné au 107e rang de la sélection par la formation sherbrookoise. En 42 rencontres avec les Cantonniers de Magog, il a récolté un total de neuf buts et onze passes.

Possédant deux choix lors du dernier tour de la sélection, le Phoenix a décidé de donner une chance à deux joueurs originaires de Sherbrooke. Charles Marcoux et William Jacques ont donc eu le plaisir d'être sélectionnés par l’équipe de leur ville natale.

Un gardien comme première sélection

Avec le quatrième choix au total, le Phoenix a sélectionné le gardien Evan Fitzpatrick. Il était le meilleur gardien disponible au repêchage et du haut de ses six pieds et deux pouces, il faisait l’envie de bien des recruteurs avec ses déplacements fluides et sa prestance devant le filet.

Quelques minutes après le repêchage, Patrick Charbonneau tenait à mentionner que : « ce n’est pas un sauveur et qu’il y aura une progression et une transition qui devra s'effectuer dans le cas de Fitzpatrick. »

En 18 parties avec les Gladiators de Newbridge Academy, Fitzpatrick a maintenu une moyenne de buts alloués par partie de 2,31 et un pourcentage d’efficacité de ,923. Il devrait être un ajout de taille pour le Phoenix qui était à la recherche d’un gardien d’avenir pour solidifier cette position. La jeune équipe de Sherbrooke n’avait personne pour assurer la relève en tant que gardien partant.

Partager cette publication